Le nom de domaine appartient déjà à BMW, qui possède une filiale baptisée « Alphabet ». Et le constructeur automobile allemand a déjà fait savoir qu’il n’avait pas l’intention de le vendre à Google.

Cela ressemblerait presque à une erreur de débutant, si elle n’était le fait d’un des plus gros géant d’Internet. Non, Google n’a pas vérifié la disponibilité du nom de domaine Alphabet avant d’annoncer le lancement de son nouveau holding. Et bien sûr, Alphabet.com appartient déjà à une société, en l’occurrence pas des moindres, puisqu’il s’agit de BMW  explique mardi le « New York Times » .

Depuis l’annonce de la création de cette nouvelle entité par Google, impossible d’accéder au site, qui croule sous les requêtes de connexion. Mais BMW l’a déjà fait savoir : le constructeur automobile allemand n’a pas l’intention de vendre son nom de domaine. Il étudie même les « implications en terme de marques déposées » a indiqué mardi une porte-parole du groupe à Reuters.
En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/021257689784-google-va-avoir-du-mal-a-racheter-alphabetcom-1143932.php?XmPvU2pj3Fuhv3RD.99