De nouveaux indicateurs SEO officiels, les pénalités manuelles détaillées dans Google Webmaster Tools, l’explosion du Knowledge Graph, les dernières études SEO et déclarations de Matt Cutts : récapitulatif des principales informations SEO de cet été.

P&O, le nouvel outil SEO et SEA. Google propose désormais un nouveau rapport voulant aider à évaluer la performance du référencement payant mais aussi naturel pour des mots clés visés. Baptisé Paid & Organic (P&O), il nécessite un compte AdWords, et de le relier à celui du Google Webmaster Tools.

L’outil donne de nombreuses statistiques, sur les impressions et les clics enregistrés par les liens sponsorisés mais aussi par les résultats naturels. Il combine et compare également ces statistiques, ce qui permet par exemple de savoir si l’impression d’un lien payant fait baisser ou monter le trafic organique généré par un mot clé visé. « Avec cet outil, Google tente de convaincre les annonceurs de ne pas couper leurs investissements publicitaires sur les requêtes qu’ils arrivent à positionner en référencement naturel », analyse le spécialiste Florian Marlin, qui vient de décrypter ce nouvel outil et ses intérêts sur le blog Oseox. Google a également publié une nouvelle page d’aide dédiée, en français.

Google donne les raisons des pénalités manuelles et les URLs visées. Annoncé et attendu depuis plusieurs mois, un nouveau venu a fait son apparition cet été dans le menu « Trafic de recherche » de Google Webmaster Tools : « Actions manuelles ». Il doit permettre d’alerter le webmaster que son site a été affecté par une pénalité manuelle décidée par Google.
unnatural links seoGoogle a mis en ligne cet été une série de vidéos expliquant des pratiques SEO justifiant les pénalités manuelles. Ici, la vidéo concernant les liens non naturels.

Normalement, il doit indiquer : « aucune action manuelle trouvée pour cause de spam sur une page Web. » Dans le cas contraire, lors d’une réelle pénalité manuelle, Google indiquera non seulement la raison de cette pénalité mais aussi les URL affectées par cette pénalité. Parmi les causes de pénalité manuelle se trouvent bon nombre de techniques de Black Hat SEO : spam de type CGU, gavage ou dissimulation de mots clés, liens non naturels, contenu sans valeur ajouté… Google explique d’ailleurs ces techniques pénalisées dans une série de 7 nouvelles vidéos publiées pour l’occasion, et vers lesquelles Google renverra le webmaster pénalisé…

Suite de l’article (Source: JDN):
http://www.journaldunet.com/solutions/seo-referencement/seo-news-de-l-ete-2013.shtml